Le président des riches n’est pas celui des quartiers populaires

Dans les quartiers de la « Politique de la Ville » où vivent 5 millions de personnes on trouve 25% de chômage et jusqu’à 40% de taux de pauvreté.
Ce n’est pas avec la baisse des APL, le gel des crédits de la ville, la suppression des dotations aux collectivités, la suppression des emplois aidés, la casse du logement social, que Monsieur Macron va redonner le sourire aux quartiers.

Section de Sète du PCF.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s