INTERDICTION DE LA PECHE ELECTRIQUE : IL ETAIT TEMPS

Alors que les normes et les contraintes administratives s’accumulent sur les petits métiers et la pêche artisanale au nom de la protection de la ressource, l’Union Européenne a, pendant 6 ans, autorisé à titre dérogatoire la pêche électrique pratiquée par la pêche industrielle pouvant aller jusqu’au bout de la logique prédatrice.

Le concept de cette pratique, imposé sous la pression des lobbys de l’agroalimentaire et des gros armements, exclut toute gestion de la ressource.

En écrivant ces lignes, je pense aux pêcheurs d’anguille de nos étangs languedociens qui eux ont mis en place un plan de gestion basé sur le rejet d’une partie des prises (rééchappement) afin de protéger la ressource.

Fort heureusement face au tolet général et à la révolte suscitée par le risque de voir la pêche électrique validée et confirmée par l’Union Européenne, le vote majoritaire du Conseil Européen a finalement décidé de l’interdire.

La majorité des Députés européens et tout particulièrement les Députés communistes qui ont combattu ces pratiques destructrices ont fait le choix du bon sens.

François LIBERTI

Conseiller municipal

Conseil communautaire

Sète, le 18 janvier 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s