BIDYA BHANDARI, femme du jour.

Bidya Bhandari a été reconduite à la tête de la présidence de la jeune République népalaise, pour un second mandat.

  Fonction essentiellement honorifique, mais dont Bydia Bhandari a usé pour faire avancer les droits des femmes.

  Il n’y a pas de petits pas dans une société patriarcale toujours sous l’emprise de la religion.

  L’an dernier, cette militante, qui avait pris part au mouvement étudiant de 1979, premier coup porté à l’institution monarchique, a ainsi contribué à interdire l’  » exil menstruel « , le  » chhaupadi « , issu de l’ hindouisme, qui bannit les femmes du foyer pendant leurs régles!

  Lors de cette réforme du Code pénal, l’ex- vice- présidente du Parti communiste du Népal, sortie de la clandestinité, avait également plaidé pour la criminalisation du système de dot.

  Ces vestiges féodaux abolis laissent un énorme chantier de réformes aux communistes népalais!

  Bidya Bhandari a promis de s’y atteler.

  Elle a tout notre soutien!

  La Section de Sète du PCF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s