LA MEDECINE SCOLAIRE : Les gros bobos d’un système d’alerte.

La visite médicale au cours de la 6ème année de l’élève, c’est obligatoire.

Or un enfant sur trois n’en bénéficie jamais, constate le Conseil économique,social et environnemental (Cese).

Cela pose problème, non ? Puisque dans son rapport, le Cese précise que la scolarité peut représenter la seule garantie d’accès à un suivi médical dans certaines zones en difficulté!

En octobre dernier,l’Académie nationale de médecine avait alerté sur la pénurie criante de médecins scolaires : 1000 pour plus de 12 millions d’élèves!

Ce qui, évidemment,   » ne permet pas de repérer les élèves présentant des troubles, retarde le diagnostic, contribue à complexifier les situations par l’apparition de symptomatologies associées avec des conséquences majeures sur le déroulement de la scolarité et un risque accru d’échec scolaire « , dénonce le Cese, qui demande aux pouvoirs publics de rectifier le tir.

Au pays des droits de l’homme, tous nos enfants ne sont pas sur le même pied d’égalité!

Il est temps de mettre l’Humain au centre de nos préoccupations!

 La Section de Sète du PCF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s