Notre-Dame-des-Landes, une armada violente contre les zadistes

25 escadrons de gendarmes mobiles ( 2500 militaires ,hélicos, blindés, gaz lacrymogène…)

  L’Etat a déployé l’équivalent de près de 50 % des effectifs engagés aujourd’hui à l’étranger, pour évacuer 250 occupants zadistes de Notre-Dame-des-Landes et détruire les lieux de vie et de production alternatifs qu’ils ont bâtis ces dix dernières années sur le bocage nantais.

  Leur tort ? Avoir choisi le projet collectif à celui individuel qui leur était imposé.

  Dès la fin de la trêve hivernale,le gouvernement a choisi le recours à la force pour empêcher un nouveau Larzac et mater toute résistance. Il a joué la division entre « zadistes radicaux »,déclarés « occupants illégaux », et les autres.

  Il a interdit aux journalistes de couvrir l’évacuation. Et surtout il a cassé la dynamique de concertation sur l’avenir des terres,lancée il y a trois mois,après l’abandon du projet d’aéroport, brisant ainsi l’espoir de solutions concertées et paisibles.

  Un véritable gâchis, illustrant le « nouveau monde » cher à Macron!!!

 La Section de Sète du PCF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s