SNCF parlons en….

Le gouvernement sur la dette de la SNCF pratique un chantage éhonté. Emmanuel Macron dit aux cheminots « cessez votre mouvement et l’état prendra à sa charge une partie de la dette » dont l’origine tient au désengagement de l’État, alors que celui-ci verse 35 milliards d’euros pour le réseau routier privatisé qui empoche les bénéfices d’une tarification aux usagers constamment à la hausse.

Section de Sète du PCF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s