Le Directeur du CFA municipal condamné en justice.

Michel Ferrier, le sulfureux directeur du CFA Nicolas Albano, a été condamné vendredi 29 juin 2018 par le tribunal correctionnel de Montpellier pour délit de favoritisme dans le cadre du marché de la viande du Centre de Formation des apprentis.

C’est donc un nouvel épisode de la gestion désastreuse du Centre de formation des apprentis municipal de Sète depuis l’été 2012 et la nomination par le Maire de Michel Ferrier. Ce personnage était surtout connu alors pour ses activités politiques au sein de l’UMP (Les Républicains) et certainement pas pour ses compétences à la tête d’un centre de formation professionnelle.

En effet, étant nommé sans droit ni titre ; il est, selon l’expression même de Monsieur le Recteur, rencontré le lundi 15 octobre 2012 : « un faisant fonction à titre provisoire et sous réserve d’obtention des diplômes requis et qui agit sous la seule responsabilité du Maire ».

C’est donc sous la seule responsabilité du Maire qu’il a modifié, sans en avertir les intéressés, durant l’été 2012 les contrats de travail et les services des formateurs. Contrats et services en vigueur depuis 36 années. Cette décision, on s’en souvient, avait provoqué une grève de huit semaines des professeurs du CFA. A peine le protocole de reprise du travail signé, il était bafoué et la direction se lançait dans une véritable chasse aux sorcières avec le licenciement des deux délégués du personnel et délégués syndicaux (CGT). Licenciements effectués par le Maire pour insuffisance professionnelle. Dans le premier des cas, il s’agissait d’un professeur avec une ancienneté de 36 ans, titulaire de la médaille du travail de la ville. Dans le second cas, il s’agit du professeur de Boucherie qui avait obtenu 97% de réussite avec son groupe à l’examen. Depuis lors, la section de Boucherie a enregistré un taux de réussite de 14%. Le premier licenciement a été annulé par la cour d’appel d’Aix en Provence, le second sera jugé cet automne.

Le personnel est dorénavant précarisé à plus de 70% et vit dans la crainte permanente d’une nouvelle crise de colère ou de fureur du Directeur. Le devenir du CFA inquiète et, au-delà, l’avenir des jeunes qui sont en attente d’une formation professionnelle de qualité.

Pourquoi le Maire a-t-il nommé à la tête du CFA un Directeur qui de façon très officielle n’est pas compétent et qui est aujourd’hui condamné par la justice pour pratiques frauduleuses ?

Ce nouveau scandale s’ajoute à d’autres dans lesquels la gestion des services placés sous la responsabilité directe du Maire intéresse de très près la justice.

Les élus de Tous pour Sète n’ont eu de cesse d’alerter le Maire et les citoyens de ces dérives dans la gestion municipale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s